$param=3
JULIE MALAURIE CHRONIQUE : HÔTEL DES MORTS
Le Point, Rubrique Culture
27 février 2014
« Le Crabe est né. N’ayez crainte, il y a de quoi se réjouir de la parution d’« Hôtel des morts » aux Editions du Crabe. d’abord parce que l’on fête la naissance de cette maison d’édition, ensuite, parce que le premier roman d’Elodie Marillier est poétique, distingué et cocasse, à l’instar du narrateur, Fabrice Calder, qui vit dans la mitoyenneté d’un crématorium. « Quiconque accepte d’élire ici demeure s’engage par la même à vivre avec les morts «, l’avait averti l’ancien propriétaire... Et puis, au milieu des larmes et des deuils, dans le royaume de Thanatos, apparaît Eros, sous les traits d’Alice... S’engage alors la plus vieille des batailles et, de la vie et de la mort, devinez qui va l’emporter ? »
retour aux actus
• Mentions légales •